Agir pour les orphelins

Sans même nous dire au revoir

De Kentarô Ueno. Éditions Kana. 2011.

La perte de l’être aimé. Alors que rien ne le laissait vraiment présager, l’épouse de l’auteur décède brutalement. Elle était malade, mais en aucun cas au point d’en mourir comme ça : Sans même nous dire au revoir.

L’homme raconte les dernières heures passées ensemble, les jours qui ont suivi.