Agir pour les orphelins

Parlons de la mort et du deuil

De Michel Hanus et Pierre Cornillot. Éditions Frison-Roche. 2000.

Dans un passé assez récent, l’on vivait la mort chez soi. Tous les membres d’une famille vivaient avec leurs malades, assistaient à la mort de leurs aïeux ou du petit enfant et un deuil normal s’ensuivait.

Aujourd'hui, la plupart des gens ont une très faible expérience de la mort. Il y a une mise à l’écart, un rejet presque universel de la mort et du deuil dans la société occidentale. Nous nous comportons comme si nous ne devions jamais mourir.

Le présent ouvrage de réflexion veut justement réintégrer ces réalités difficiles mais profondément humaines dans notre vie sociale.