Agir pour les orphelins

Une vulnérabilité non protégée ?

Perdre un parent pendant l’enfance : une vulnérabilité non protégée ?

Parmi les enfants et jeunes pris en charge par la protection sociale à l’enfance, beaucoup sont confiés à un proche appartenant souvent à la famille, une mesure qui concerne aussi des orphelins. La recherche, qui sera menée par la sociologue Céline Jung (Apex/Lise-Cnam), s’intéresse à la situation d’orphelins bénéficiant d’une telle mesure. L’enjeu est de combler le déficit de connaissance sur les conditions de vie de ces orphelins, alors que cette situation singulière n’est pas considérée comme un critère d’attention par les acteurs de terrain.

En elle-même, la recherche constituera une sensibilisation de ces derniers à la question de l’orphelinage. Pour ce faire, elle prendra en compte les imbrications entre histoire familiale, histoire de la perte, environnement et réponse publique, à travers les récits biographiques d’enfants et jeunes de moins de 21 ans.

Le partenariat entre l’Apex et la Cnape (Convention nationale des associations de protection de l’enfant) sera la porte d’entrée de la recherche à travers ses adhérents. Articulant des méthodes quantitatives et qualitatives, ce projet apportera un éclairage aux professionnels des 123 associations et 11 mouvements adhérents de la Cnape. L’ambition est de soutenir le rôle des proches et de construire des réponses inédites et adaptées aux besoins et à l’accompagnement spécifiques des enfants endeuillés.

L’Équipe :

  • Responsable scientifique : Melaine Cervera, Docteur en socio-économie, coordonnateur de l’Apex
  • Céline Jung, sociologue, membre de l’Apex, chercheure associée au Lise-Cnam
  • Laure Sourmais, Responsable protection enfance à la Cnape (Convention nationale des associations de protection de l’enfance)
Retour à la liste des projets
  • Axe(s) : Agir pour la recherche
  • Projet soutenu en 2017
  • Région : Ile-de-France

Le choix de la Fondation

Il s’agit d’un projet original s’intéressant aux enfants orphelins placés confiés à un proche, c'est-à-dire dans leur famille.

Le partenariat développé avec le Cnape assure un accès au terrain à travers ses nombreux adhérents et permet de renforcer la sensibilisation des professionnels concernés.

Par son approche et sa méthodologie, ce projet de recherche s’intéresse de plus près au vécu et à l’expérience sociale des orphelins, à la reconnaissance du deuil et aux pratiques des professionnels, ainsi qu’à la dimension action publique et contraintes d’organismes (politique de protection de l’enfance). Il doit enfin permettre de démêler l’enchevêtrement des liens entre décès d’un parent, difficultés sociales, actions éducatives, soutiens et ressources disponibles.

  • Association pour la promotion des expérimentations sociales (Apex)

    L’Apex réunit des chercheur.e.s., jeunes chercheur.e.s, formateurs.trices, acteurs.trices de l’insertion et de l’accompagnement, des politiques sociales et d'emploi, du travail social et de la coopération, engagés dans des recherches appliquées en sciences sociales sur les domaines sociaux, socioéconomiques, sociopolitiques et de coopération internationale.

    L’association accompagne en recherche-action des formations-actions et des expérimentations dans les domaines de l’éducation, de l’éducation populaire, des politiques territoriales, de l’action sociale de proximité, relevant d’innovation sociale et institutionnelle et de l’économie sociale et solidaire. Elle favorise la pluridisciplinarité : socioéconomie, sciences économiques, anthropologie et ethnologie, science politique, sociologie, géographie et urbanisme.

    Fondée sur une nécessaire hybridation des savoirs, elle propose des protocoles de recherche assurant la complémentarité des méthodes qualitatives et quantitatives pour saisir les réalités sociales. L’Apex propose une passerelle entre le monde académique, les politiques publiques et les acteurs du monde social et économique en produisant des recherches pragmatiques croisant les savoirs expérientiels et les savoirs académiques.