Agir pour les orphelins

Soutien psychologique et aide juridique pour les orphelins

Strasbourg (67), Grand Est 

Le projet propose un accompagnement psychologique pour les enfants ayant vécu le décès d’un ou de leurs deux parents.

En parallèle, un accompagnement juridique et psychologique est proposé au parent survivant, désormais seul titulaire de l’autorité parentale. De plus, une formation à destination des professionnels confrontés à cette question peut être dispensée.

Public touché :

- 4 formations pour 77 personnes 

- Permanences juridiques : 30 personnes

- Soutien psychologique : 3 personnes

Retour à la liste des projets
  • Axe(s) : Agir pour l’enfant et sa famille
  • Projet soutenu en 2014
  • Région : Grand-Est

Le choix de la Fondation

Le dispositif intègre à la fois des aspects psychologiques et juridiques dans la prise en compte de la situation des jeunes orphelins. Il est développé par une association très implantée localement, membre des REAPP.

  • Centre d’Information sur les droits des femmes et des familles du Bas-Rhin - CIDFF 67

    Le CIDFF accueille et informe le public, et plus particulièrement les femmes et les familles, dans ses domaines de compétences : Accès aux droits, Emploi, Vie familiale et parentalité, Éducation à l’égalité.

    Il exerce une mission d’intérêt général confiée par les services de l’Etat, et notamment le service aux droits des femmes et à l’égalité. Son objectif est de favoriser l’autonomie sociale, professionnelle et personnelle des femmes et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

    Le CIDFF conduit son activité dans un large partenariat associatif et institutionnel local. Il bénéficie du soutien des services déconcentrés de l’Etat, des collectivités locales, des partenaires locaux et européens avec lesquels il travaille en étroite collaboration.

    L’information est gratuite et confidentielle. Les entretiens de conseil conjugal et familial et de médiation familiale sont soumis à une participation financière selon un barème national. Les entretiens sont individuels ou collectifs.

    En 2011, le CIDFF a informé individuellement ou collectivement près de 15 000 personnes sur le département.