Agir pour les orphelins

Protection de l’enfance et soutien éducatif

France

Bien que les orientations législatives et règlementaires récentes mettent l'accent sur les politiques de prévention en matière de protection de l'enfance, elles peinent à se mettre en place sur les territoires. En effet, organisation en silos, déficit de coopérations inter-institutionnelles et pratiques professionnelles se conjuguent et ralentissent l'émergence de nouveaux modes d'accompagnement des familles.

C’est une évolution conjuguée de l’action publique et des pratiques professionnelles que cette recherche-action se propose d’accompagner.

Le projet vise, à partir d’un état des lieux établi en commun, à définir et à mettre en œuvre de nouveaux modes de relations entre tous les acteurs concernés par la protection de l’enfance afin de développer les actions de prévention, notamment avec l'ensemble des lieux accueillant les enfants et plus particulièrement l'école. À cet effet seront notamment analysées les conditions permettant d’approfondir les relations de confiance entre les travailleurs sociaux et médico-sociaux, les enseignants, les acteurs éducatifs mais aussi les parents.

En outre, la participation d’une dizaine de départements à cette recherche-action permettra de confronter les expériences déjà engagées par les uns ou les autres, sans omettre de s’inspirer d’initiatives éventuellement développées par ailleurs. Ce travail devrait faciliter à terme la diffusion des constats et des propositions et la reproduction des bonnes pratiques dans tous les autres territoires.

Public touché :

- Mobiliser sur une durée de trois ans (démarrage : octobre 2018. Fin : octobre 2021) les élus départementaux, et municipaux, les cadres territoriaux, les représentants de l'Education nationale et des autres administrations déconcentrées de l'État, les responsables associatifs, les professionnels sociaux, médico-sociaux, éducatifs... de dix départements pilotes.

- Dans un second temps, les familles et enfants concernés par les interventions en protection de l'enfance.

Retour à la liste des projets
  • Axe(s) : Sensibiliser le grand public
  • Statut : En cours
  • Projet soutenu en 2019
  • Région : France

Le choix de la Fondation

L'ODAS a l'ambition à travers cette recherche-action de s'appuyer davantage sur l'école comme espace privilégié d'observation des risques pour l'enfant et de relations avec la famille en affectant notamment des travailleurs sociaux des départements dans les écoles pour permettre l'organisation de permanences d'animation sociale. De ce fait, les villes seraient impliquées dans le champ de la protection de l'enfance, à travers les nombreux services municipaux proposés (cantines, halte-garderie, crèches, activités péri et extrascolaires, soutien à la parentalité...).

L’approche de cette recherche-action est intéressant car il permettrait d'implémenter la thématique des orphelins et ses conséquences dans les politiques publiques du secteur de la protection de l'enfance, et de sensibiliser les collectivités territoriales.

  • ODAS (Observatoire national de l’action sociale)

    Créé le 14 juin 1990, à la suite d’un rapport du Conseil économique et social et à la demande des présidents des commissions des affaires sociales de l’assemblée nationale et du Senat, l’ODAS est un organisme indépendant chargé d’analyser l’action des collectivités publiques et institutions en matière de cohésion sociale et de lien social. Il évalue les politiques éducatives et sociales, notamment celles consacrées à la protection de l’enfance, l’insertion et le soutien à l’autonomie. Il apporte également son concours aux différents acteurs publics pour une meilleure connaissance des publics et de leurs besoins sociaux. Afin de respecter le principe de neutralité et de permettre la représentation équilibrée des acteurs locaux, l’ODAS est constitué en association. Il regroupe notamment les ministères les plus concernés, les grandes associations nationales d’élus, les principales fédérations associatives, mais aussi la quasi-totalité des départements, plusieurs dizaines de villes ainsi que la plupart des organismes de protection sociale.