Agir pour les orphelins

Maintien de la parentalité en détention

Belfort (90), Bourgogne-Franche-Comté

Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) a souhaité réaliser une plaquette d’information sur les droits et les devoirs concernant l’autorité parentale du parent détenu et notamment quand celui-ci est veuf. Il s’agit de maintenir un lien de parentalité entre un ou des enfants avec le parent détenu, le lien doit être préservé que ce soit sur un plan psychologique ou juridique.

Public touché :

Projet en cours…

Retour à la liste des projets
  • Axe(s) : Agir pour l’enfant et sa famille
  • Statut : En cours
  • Projet soutenu en 2017
  • Région : Bourgogne-Franche-Comté

Le choix de la Fondation

Ce projet s’intéresse à un environnement spécifique - celui du milieu carcéral - et aux personnes détenues ou en semi-liberté qui ont aussi des droits et des devoirs relevant de l'autorité parentale. Or, ces droits sont peu connus du parent incarcéré ou de sa famille de manière plus large.

La particularité de ce projet est que les enfants peuvent être orphelins de l'autre parent, ce qui rend plus complexe la situation mais aussi plus importante la nécessité que ce parent restant assure de la meilleure manière possible ses responsabilités parentales.

  • Centre d’information sur les droits des femmes et des familles de Belfort - CIDFF Belfort

    Le CIDFF accueille et informe le public, et plus particulièrement les femmes et les familles, dans ses domaines de compétences : Accès aux droits, Emploi, Vie familiale et parentalité, Éducation à l’égalité.

    Il exerce une mission d’intérêt général confiée par les services de l’Etat et notamment le Service aux droits des femmes et à l’égalité.

    Son objectif est de favoriser l’autonomie sociale, professionnelle et personnelle des femmes et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

    Le CIDFF conduit son activité dans un large partenariat associatif et institutionnel local. Il bénéficie du soutien des services déconcentrés de l’Etat, des collectivités locales, des partenaires locaux et européens avec lesquels il travaille en étroite collaboration.

    L’information est gratuite et confidentielle. Les entretiens de conseil conjugal et familial et de médiation familiale sont soumis à une participation financière selon un barème national. Les entretiens sont individuels ou collectifs.