Agir pour les orphelins

Les conséquences du veuvage en Europe

Journées d’étude sur les conséquences du veuvage en Europe

Malgré sa quasi-invisibilité aujourd’hui, principalement en raison de l’amélioration des conditions de vie et des transformations des structures familiales, le veuvage n’en reste pas moins, entre le début du XIXe siècle et les années 2000, un phénomène démographique d’importance, touchant plus ou moins 10 % de la population en période de paix et beaucoup plus en période de conflit.

Du fait de son impact juridique, social, culturel et psychologique, le veuvage constitue un prisme intéressant pour penser l’histoire des pratiques et des représentations des sociétés européennes.

Trois journées d’étude, incluant un volet sur les orphelins, seront organisées en 2014, 2015 et 2016, autour des thèmes : les institutions face au veuvage, normes, pratiques et représentations du veuvage, guerres et veuvage.

Retour à la liste des projets
  • Axe(s) : Agir pour la recherche
  • Projet soutenu en 2014
  • Région : Bretagne

Le choix de la Fondation

Cette étude apporte des données très intéressantes sur la famille endeuillée d’un point de vue historique et à travers sa dimension internationale. Elle permet, en outre, de faire une synthèse des connaissances sur le sujet, aujourd’hui très éparses.

  • Université de Rennes 2 - CERHIO (Centre de recherches historiques de l’Ouest)

    Le CERHIO-Rennes était jusqu'à fin 2016 le site rennais du Centre de Recherches Historiques de l’Ouest, laboratoire de recherche en histoire reconnu par le CNRS en tant qu’Unité Mixte de Recherche de 2008 à 2016 (CERHIO - CNRS UMR 6258) et en tant que FRE depuis le 1er janvier 2017.

    Le CERHIO regroupait fin 2016 environ 90 enseignants-chercheurs et chercheurs ainsi qu’une centaine de doctorants rattachés à quatre universités de l’ouest de la France – Angers, Le Mans, Lorient et Rennes 2 – travaillant sur les mêmes thématiques (CERHIO).

    Le CERHIO-Rennes réunissait les 39 enseignants-chercheurs et chercheurs, les doctorants ainsi que les personnels d’appui à la recherche attachés au site de Rennes, et dont les activités s’inscrivaient dans les différents axes de recherche de l’Unité.

    La plupart des enseignants-chercheurs du CERHIO-Rennes ont choisi de fonder une nouvelle unité de recherche en histoire au 1er janvier 2017 : l'Équipe d'Accueil Tempora.