Agir pour les orphelins

Formation des professionnels

Paris (75), Île-de-France

Fuyant la violence et la torture, de nombreux enfants et jeunes adultes orphelins, arrivent, au terme d’un long chemin d’exil, seuls en France ou avec un parent survivant. En grande souffrance psychologique et physique, ces mineurs nécessitent un accompagnement spécifique. Or les institutions amenées à les accueillir et à les aider manquent de formation et de moyens. Fort de son expérience dans ce domaine et avec le soutien de la Fondation OCIRP, le Centre Primo Levi a renforcé ses actions de formation et d’information auprès de ces professionnels et futurs professionnels de la santé, du social, de l’éducation et de l’interprétariat. Avec un double enjeu : mieux les sensibiliser à la situation et aux problématiques de ces orphelins mineurs et jeunes majeurs exilés, et leur donner des clés pour optimiser leur prise en charge.

Public touché :

De septembre 2015 à juillet 2016, 1 151 professionnels ont été touchés : élèves, étudiants ou professionnels en contact avec des personnes exilées victimes de la torture - familles, enfants, adolescents ou mineurs isolés - et travaillant sur le champ de la santé, du social, de l'éducation. Il s'agit de cliniciens, d'éducateurs, de juristes, d'interprètes, de travailleurs sociaux, de médecins et personnels soignants, de responsables de foyers ou de structures d'accueil.

La diversité de l'offre de formation proposée, en termes de format, de contenu et de pédagogie, permet de toucher un panel très large de professionnels : formations internes (31 pers.), formations à la demande/externes (163 pers.), interventions extérieures (674 pers.), soirées thématiques (67 pers.) et colloque (216 pers.).

Pour en savoir plus : Les projets soutenus en 2015

Retour à la liste des projets
  • Axe(s) : Agir pour les professionnels
  • Projet soutenu en 2015
  • Région : Ile-de-France

Le choix de la Fondation

Ce projet se consacre à une population d’enfants et de jeunes réfugiés en grande précarité avec des traumatismes mal connus des professionnels de l’enfance. Il prend forme à travers la mise en place de formations spécifiques pour sensibiliser et former le plus grand nombre de professionnels et futurs professionnels afin de créer un réseau. Son objectif est d’assurer une meilleure prise en charge des mineurs exilés dans le système de droit commun de santé publique.

  • Centre Primo Levi

    Le Centre Primo Levi a été créé en 1995 par la section française d’Amnesty International, Médecins du Monde, l’Action des Chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), Juristes sans frontière et l’association Trève. Le Centre Primo Levi est aujourd’hui la plus importante structure en France spécifiquement dédiée à l’accueil et aux soins des personnes victimes de la torture et de la violence politique réfugiées en France.

    Le Centre Primo Levi est une association reconnue d’intérêt général. Il accueille chaque année au sein du centre de soins quelque 350 patients originaires d’une quarantaine de pays. Ces patients sont pris en charge par une équipe pluridisciplinaire composée d’accueillants, médecins généralistes, psychologues cliniciens mais aussi juristes et assistants sociaux. 

    Dès sa création, l’association a fait le choix de partager son expérience dans la prise en charge des traumatismes associés à la torture et à la violence politique. Elle propose différents outils de formation à destination des professionnels travaillant avec les demandeurs d’asile. Le Centre Primo Levi mène également seul ou en réseau des actions de plaidoyer et de sensibilisation. Ces actions visent à promouvoir des soins adaptés pour les victimes de la torture et de la violence politique et la défense du droit d’asile. Il agit en toute indépendance par rapport aux organisations politiques, étatiques, et religieuses.