Agir pour les orphelins

Créer un réseau de professionnels

Gardanne, Aix-en-Provence (13), Provence-Alpes-Côte d’Azur

Depuis 2011, ce centre de soins palliatifs propose des ateliers de soutien aux enfants marqués par le décès d’un parent et accompagne leurs proches, à Gardanne d’abord, puis à Aix-en-Provence.

Forte de cette expérience novatrice, La Maison a mené des campagnes de communication et de sensibilisation auprès des professionnels du monde médico-social, des enseignants, et de l’ensemble des acteurs concernés : caisses d’allocations familiales, caisses d’assurance maladie, élus locaux, journalistes, etc.

C’est aujourd’hui un réseau de plus de 500 personnes qui connaissent et font connaître le programme d’accompagnement des enfants endeuillés et de leurs proches.

Public touché :

- Ateliers pour enfants : 8 enfants.

- Accueil téléphonique : une trentaine d'appels dont professionnels et familles

- Actions d'information : environ 150 personnes en milieu éducatif et enseignants, plus de 80 professionnels soignants

- 1 200 courriers et mails

- Formation aux soins palliatifs : 80 personnes (personnels de cliniques, hôpitaux et infirmiers libéraux) et 50 personnes des services sociaux

Pour en savoir plus : Les projets soutenus en 2015

Retour à la liste des projets
  • Axe(s) : Agir pour l’enfant et sa famille
  • Projet soutenu en 2015
  • Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Le choix de la Fondation

La grande implication des psychologues qui animent les ateliers de soutien est à souligner, tout comme la volonté forte de placer le sujet du deuil chez l’enfant au cœur de la société et de ses instances socio-éducatives. Un important travail de réseau est également inclus pour toucher de nombreux professionnels de l’enfance, et de l’éducation, en particulier.

  • La Maison

    Association Loi 1901 et reconnue d’utilité publique, La Maison est un établissement de soins palliatifs qui a vu le jour en 1994 dans le contexte de l’épidémie du VIH. Les prises en charge proposées depuis plus de 20 ans ont évolué et permettent aujourd’hui un accompagnement pour les personnes malades dans un moment d’aggravation et quelles que soient les pathologies.

    Elle a développé des structures permettant l’aide à la prise en charge à domicile, un accueil à la journée et pour les situations les plus aiguës une hospitalisation en unités de soins. Elle propose également des temps de répit sur des périodes plus ou moins longues. Ainsi, il est possible, dans le cadre d’une prise en charge palliative, de répondre aux différents besoins des personnes malades et de leurs proches.