Agir pour les orphelins

Paris Saint-Germain : les enfants d’abord !

Depuis plusieurs années, déjà, le Paris Saint-Germain Les enfants d’abord et la Fondation OCIRP collaborent pour offrir à des enfants orphelins allocataires de l’OCIRP un accès aux sports et aux loisirs, essentiels à leur équilibre.

« Allez, les filles ! », un tremplin au féminin

Une logique partenariale qui se renforce au fil des ans avec différents dispositifs et une volonté commune : sortir ces enfants d’un quotidien diffcile grâce à des parenthèses faites de joie, de découverte et d’apprentissage de valeurs.

Gros plan sur cet engagement partagé et cette belle dynamique en faveur des enfants fragilisés.

Le Paris Saint-Germain Les enfants d’abord agit en faveur des enfants défavorisés ou en diffculté. Une vocation qui rejoint celle de la Fondation OCIRP en faveur des jeunes orphelins. Ces derniers mois, les synergies entre les deux structures ont franchi une nouvelle étape, notamment avec trois actions en faveur de jeunes orphelins allocataires de l’OCIRP.

Neuf enfants ont ainsi pu accompagner les joueurs le 20 avril dernier à l’occasion d’un match de handball de l’équipe du PSG. D’autres jeunes allocataires OCIRP ont également pu prendre part à la journée et aux vacances PSG.

Vingt-huit enfants ont ainsi été accueillis du 29 avril au 3 mai derniers à Marcoussis, au sein du centre d’entraînement de la Fédération française de rugby. Par ailleurs, 12 jeunes filles orphelines ont intégré le programme « Allez, les filles ! ».

Un tremplin au féminin

Depuis de nombreuses années, le Paris Saint-Germain Les enfants d’abord s’engage pour le sport féminin, et tout particulièrement pour les jeunes filles, à travers ce programme sur mesure et haut de gamme qui leur est dédié.

Son objectif est triple : les initier à plusieurs pratiques sportives en s’appuyant sur les associations sportives locales, les sensibiliser aux bienfaits du sport et, enfin, leur transmettre des valeurs : esprit d’équipe, sens des responsabilités, respect des règles, goût de l’effort…

Ainsi, chaque année, une vingtaine de filles âgées de 8 à 12 ans, choisies pour leur situation sociale et leur motivation, prennent part à des activités hebdomadaires encadrées par des éducateurs diplômés et labellisés de la Fondation ou du Fonds de dotation Paris Saint-Germain. Chacune d’entre elles est également parrainée par une joueuse de l’équipe féminine de football du club parisien. Initiation sportive, mais aussi activités-découverte telles que visites de musées, de grands monuments, parcs zoologiques ou d’attractions sont au programme, sans oublier une semaine de vacances en juillet.

De plus, en fin de cycle, le Paris Saint-Germain Les enfants d’abord offre la licence sportive aux jeunes filles souhaitant poursuivre un sport auquel elles ont été initiées.

Le 8 mars dernier, à l’occasion de la « Journée de la femme », en présence notamment de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, de Sabrina Delannoy, directrice adjointe du Paris Saint-Germain Les enfants d’abord, et des joueuses du Paris Saint-Germain, la saison du programme « Allez, les filles ! » a été offciellement lancée au Parc des Princes. Douze jeunes filles allocataires de l’OCIRP ont ainsi pu intégrer le dispositif et vivre une première journée inoubliable dans cette arène mythique.

Pour en savoir plus 0'Coeur 20

Journée PSG - Fondation

Journée des enfants PSG

L'image augmentée "Journée des enfants PSG" est composée d'un montage photographique. Elle met en scène des enfants et des joueurs de football dans le Parc des Princes.

Elle contient des liens vers :

La page Facebook de la Fondation PSG

La page Facebook de la Fondation OCIRP

La page Twitter de la Fondation OCIRPhttps://twitter.com/FondationOCIRP

Une vidéo sur Youtube et une sur Facebook

Publié le 03 juillet 2019

Le Centre Primo Levi et l’association des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France (EEUdF) utilisent les vertus du scoutisme pour soulager les souffrances de l’exil...

La réussite et l’entraide doivent être accessibles à tous. C’est suivant ce postulat qu’est née, en 2017, l’association Phénix fondée par deux étudiants de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Manon Fahy et Stéphane Lombaerde.

Représentation le jeudi 20 juin 2019 à 20h à l'Athénée, Théatre Louis-Jouvet - Paris 9ème.

Une sélection de morceaux sur le deuil à écouter librement sur la plateforme musicale de votre choix...

En 1999, parmi les enfants, adolescents et jeunes adultes âgés de moins de 25 ans, 800 000 personnes ont été confrontées précocement au décès d’un parent ou des deux, dont 330 000 mineurs. Ils sont 500 000 de moins de 21 ans, soit 3 % des 17 millions de cette classe d’âge. En moyenne, cela représente un élève par classe au collège et deux au lycée.