Agir pour les orphelins

L’orphelinage, un sujet qui émerge progressivement

Les orphelins sont non seulement absents des études démographiques et des politiques publiques mais aussi des medias. La Fondation OCIRP développe d'importants efforts pour qu'émerge enfin cette question sociétale.

On parle souvent de l’invisibilité sociale des orphelins, et ce n’est pas sans raison. Oubliés des statistiques démographiques et des politiques publiques, les orphelins sont également absents des médias. C’est pourquoi la Fondation d’entreprise OCIRP développe d’importants efforts pour qu’émerge, enfin, cette question sociétale et que soient levés les tabous qui l’entourent.

L’orphelinage touche en moyenne un enfant par classe en France. Pourtant, rares sont les articles et reportages qui lui sont consacrés. Les médias se sont, jusqu’à présent, peu ou pas emparés du sujet, faute d’informations sur ce thème qui demeure un tabou aujourd’hui encore, dans notre société. C’est pour donner toute sa place à la cause des enfants qui perdent un ou deux parents, que la Fondation d’entreprise OCIRP a engagé un important travail de sensibilisation et de plaidoyer auprès des médias et des institutions.

Lire la suite sur Carenews...

Publié le 09 janvier 2020

Validés par le CA de la Fondation OCIRP en avril et juin 2021 : consultez les nouveaux projets soutenus sur l'axe "Agir pour les orphelins".

Fondation OCIRP - Axe "Agir pour les orphelins" : ouverture du prochain appel à projets 2021.

Baptême en mer pour des jeunes orphelins sur le voilier de course Gustave Roussy, le reportage vidéo

Baptême en mer pour des jeunes orphelins sur le voilier de course Gustave Roussy

3 questions à… Sylvie Pinquier Bahda, directrice générale déléguée à l'engagement social de l’OCIRP.

Dans la continuité de son enquête conduite en 2017 « École et orphelins : mieux comprendre pour mieux accompagner » qui a permis de révéler l’impact de l’orphelinage sur la réussite scolaire des élèves, la Fondation OCIRP a souhaité, en partenariat avec l’IFOP, interroger les enseignants français du premier et du second degré sur la façon dont ils appréhendent l’accompagnement et le suivi des élèves orphelins ou en situation de deuil dans le contexte de la rentrée de septembre 2020.

Les résultats que nous livre cette nouvelle enquête apportent des données précieuses quant aux préoccupations des enseignants face à l’accompagnement des élèves en situation de deuil. Ils sont nombreux à formuler la volonté d’être mieux formés, mieux accompagnés et sont en attente de ressources afin de répondre à ces enjeux.