Agir pour les orphelins

Centre Primo Levi

Le Centre Primo Levi et l’association des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France (EEUdF) utilisent les vertus du scoutisme pour soulager les souffrances de l’exil...

Le projet "Karibu"

Le Centre Primo Levi et l’association des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France (EEUdF) se sont associés pour mener de concert un très beau projet intitulé « Karibu ».

Son objectif ?  Permettre à des mineurs exilés victimes de torture et de violence politique dans leur pays d’origine et suivis par le Centre Primo Levi de bénéficier d’activités de scoutisme. Pour ces enfants, le temps d’un week-end ou d’un camp d’été, la rencontre avec de jeunes scouts est toujours aussi forte, l’expérience toujours aussi intense et bénéfique.

Ce projet a valeur d’exemple a été soutenu en 2018 par la Fondation OCIRP, et reconduit en 2019.

Quelques chiffres :

  • 23 enfants ont été accueillis entre mars et novembre 2018 dans différentes unités des EEUdF, 12 âgés de 8 à 12 ans, et 11 âgés de 12 à 16 ans.
  • 14 d’entre eux étant orphelins vivent seuls avec leur père ou leur mère.

En savoir plus sur le projet et le Centre Primo Levi :

Publié le 03 juillet 2019

Baptême en mer pour des jeunes orphelins sur le voilier de course Gustave Roussy, le reportage vidéo : Dans le cadre de son appel à projets « Agir pour les orphelins », la Fondation d’entreprise OCIRP souhaite faciliter l’accès aux vacances et aux loisirs.

Baptême en mer pour des jeunes orphelins sur le voilier de course Gustave Roussy

Dans le cadre de son appel à projets « Agir pour les orphelins », la Fondation d’entreprise OCIRP souhaite faciliter l’accès aux vacances et aux loisirs.

Le projet de l’Association Atlantic Course au Large a été soutenu pour offrir une journée de sortie en mer sur le bateau de course Gustave Roussy à des enfants orphelins âgés de 12 à 18 ans, mercredi 28 octobre dernier, à Lorient.

3 questions à… Sylvie Pinquier Bahda, directrice générale déléguée à l'engagement social de l’OCIRP.

Dans la continuité de son enquête conduite en 2017 « École et orphelins : mieux comprendre pour mieux accompagner » qui a permis de révéler l’impact de l’orphelinage sur la réussite scolaire des élèves, la Fondation OCIRP a souhaité, en partenariat avec l’IFOP, interroger les enseignants français du premier et du second degré sur la façon dont ils appréhendent l’accompagnement et le suivi des élèves orphelins ou en situation de deuil dans le contexte de la rentrée de septembre 2020.

Les résultats que nous livre cette nouvelle enquête apportent des données précieuses quant aux préoccupations des enseignants face à l’accompagnement des élèves en situation de deuil. Ils sont nombreux à formuler la volonté d’être mieux formés, mieux accompagnés et sont en attente de ressources afin de répondre à ces enjeux.

Invisibles, méconnus, oubliés... les enfants et jeunes orphelins, en France, demeurent dans l’ombre encore de nos jours. Un constat qui freine significativement l’émergence et le déploiement de dispositifs de soutien dont ils auraient pourtant grand besoin.

Les orphelins sont non seulement absents des études démographiques et des politiques publiques mais aussi des medias. La Fondation OCIRP développe d'importants efforts pour qu'émerge enfin cette question sociétale.