Agir pour les orphelins

Association Phénix

La réussite et l’entraide doivent être accessibles à tous. C’est suivant ce postulat qu’est née, en 2017, l’association Phénix fondée par deux étudiants de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Manon Fahy et Stéphane Lombaerde.

Soutenir la réussite des étudiants orphelins

Pour renforcer les solidarités et garantir l’égalité des chances, le programme Phénix offre un accompagnement tant personnel que scolaire à des étudiants orphelins ou issus de l’aide sociale à l’enfance (ASE), via un double dispositif de mentorat et de tutorat.

Décryptage d’un projet particulièrement utile, pertinent, et créateur de lien.

Soucieuse de participer à une société plus juste et solidaire, l’association a pour ambition de contribuer à la réussite sociale de jeunes orphelins pour défier les statistiques et promouvoir l’égalité des chances. Un parti pris notable au regard d’une situation de deuil qui n’est pas véritablement prise en compte, aujourd’hui, par l’institution scolaire.

L’enquête de la DREES (Nathalie Blanpain, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, 2008) soulignait que les orphelins ont 40 % de chances en moins de faire des études supérieures. Une conséquence parmi d’autres qu’avait également mise en évidence l’enquête « École & orphelins » réalisée en 2017 par la Fondation OCIRP en partenariat avec l’Ifop : rappelons que 77 % des élèves orphelins interrogés indiquaient au moins un impact négatif sur leur scolarité, 34 % exprimaient des diffcultés à apprendre de nouvelles leçons et faire leurs devoirs, quand 38 % estimaient rencontrer des problèmes significatifs de concentration…

Face à cette situation, l’association Phénix a fait le choix, à travers son programme du même nom, de mettre en relation des étudiants âgés de 17 à 25 ans avec des tuteurs et mentors. L’objectif est de guider ces étudiants au quotidien selon leurs besoins en leur offrant un appui personnalisé aussi bien moral que scolaire pour leur donner ambition et confiance en eux.

Parallèlement, l’association s’attache également à favoriser l’orientation et l’insertion professionnelle des étudiants qu’elle accompagne. Ces derniers bénéficient de deux dispositifs sur la « vie professionnelle » par le biais de séances de coaching sur tout ce qui se rapporte à l’insertion : élaboration d’un réseau, curriculum vitae, entretiens, etc. Mais le travail de l’association ne s’arrête pas là. Parce que les étudiants orphelins sont souvent privés de ressources financières suffsantes, Phénix souhaite aussi favoriser l’accès à la culture et aux loisirs. Chaque membre du  programme a ainsi la possibilité de participer ou de proposer des activités culturelles ou sportives, des évènements pour se rassembler et partager.

En savoir plus sur le projet  Phénix soutenu par la Fondation OCIRP

Infographie école et orphelins

Enquête école et orphelins : infographie

L'infographie "Enquête école et orphelins" présente les informations suivantes :

Un enfant est orphelin lorsqu'il a perdu :

Sa mère,

  • Son père,
  • Ses deux parents.

A l'école

Un enfant par classe en moyenne

77% estiment que le décès de leur(s) parent(s) a eu un impact négatif sur leur scolarité

66% se sont sentis différents des autres élèves

Les enseignants

7 enseignants sur 10 ont eu des orphelins en classe

8 enseignants sur 10 estiment que c'est leur rôle de les aider

Les pistes pour agir

61% des orphelins et 63% des enseignants souhaitent que le sujet de la mort soit abordé à l'école

Quels outils ?

Une fiche de rensignements adaptée

Formations

Favoriser le dialogue

Guide des bonnes pratiques

Grande enquête nationale "Ecole et orphelins" - Fondation d'entreprise OCIRP / IFOP 2016.

Depuis 2009, la Fondation d'entreprise OCIRP soutient les orphelins en France.

 

Publié le 02 juillet 2019

Depuis plusieurs années, déjà, le Paris Saint-Germain Les enfants d’abord et la Fondation OCIRP collaborent pour offrir à des enfants orphelins allocataires de l’OCIRP un accès aux sports et aux loisirs, essentiels à leur équilibre.

Le Centre Primo Levi et l’association des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France (EEUdF) utilisent les vertus du scoutisme pour soulager les souffrances de l’exil...

Représentation le jeudi 20 juin 2019 à 20h à l'Athénée, Théatre Louis-Jouvet - Paris 9ème.

Une sélection de morceaux sur le deuil à écouter librement sur la plateforme musicale de votre choix...

En 1999, parmi les enfants, adolescents et jeunes adultes âgés de moins de 25 ans, 800 000 personnes ont été confrontées précocement au décès d’un parent ou des deux, dont 330 000 mineurs. Ils sont 500 000 de moins de 21 ans, soit 3 % des 17 millions de cette classe d’âge. En moyenne, cela représente un élève par classe au collège et deux au lycée.