Le Baromètre OCIRP au colloque annuel de la Chaire TDTE

L'OCIRP a participé, le 7 juillet 2016 à Paris, au colloque annuel de la Chaire "Transitions Démographiques, Transitions Économiques", dont le titulaire est l'économiste Jean-Hervé Lorenzi.

Cette année, les débats avaient pour thème : "La protection sociale : succès, échecs, avenirs". En ouverture du débat consacré aux "nouveaux risques d'une société de la longévité", Jean-Manuel KUPIEC, directeur général adjoint de l'OCIRP, a présenté et commenté les résultats du Baromètre OCIRP Autonomie.

Le Baromètre OCIRP Autonomie 2015 en quelques chiffres :

  • 78,6% des Français considèrent que la perte d’autonomie est un sujet primordial ou important
  • 66,1% d'entre eux sont favorables à un renforcement, à l’avenir, des droits des proches aidants
  • L’assurance complémentaire face à la perte d’autonomie est une solution pour  61,1% des personnes interrogées (avec une  préférence pour le contrat collectif à hauteur de 67,4%)
  • 76,7% des personnes interrogées estiment qu’une cotisation de 1 € / jour à partir de l’âge de 40 ans pour se prémunir est acceptable.
     

Les chiffres-clés du Baromètre Autonomie

Infographie Baromètre Autonomie 2015 | OCIRP | France-Info | Le Monde | LCP

L'image augmentée du 8e Baromètre OCIRP - France-Info - Le Monde - LCP présente les informations suivantes :

La perte d'autonomie

  • 78,6% des personnes interrogées considèrent que la perte d’autonomie des personnes âgées est un sujet primordial ou important.
  • Si 78,3% des personnes interrogées pensent qu’il faut se prémunir, 74,2% disent pourtant ne pas être couverts financièrement contre la perte d’autonomie

En cas de perte d'autonomie

  • Le maintien à domicile plébiscité à 77%
  • Mais la famille ne peut agir seule : 50% pensent que la famille peut aider au quotidien

Les Français et l'assurance complémentaire

  • 60,3% penchent pour un financement associant solidarité nationale et assurance complémentaire et 61,1% des Français y voient une solution
  • La solution collective (entreprise) est privilégiée par rapport à la solution individuelle pour 67,4%
  • 76,7% pensent qu’une cotisation de 1€/jour à partir de 40 ans pour se prémunir est acceptable

Ce qu'attendent les Français

  • 61% sont favorables à un renforcement des droits des proches aidants
  • 64,1% souhaitent une réforme de la prise en charge en établissement
  • 84,2% estiment qu’une réforme assurant un financement pérenne de ce risque est nécessaire avant 2022

  • L'OCIRP vous aide à faire face à toutes les situations de la vie

    Assureur à vocation sociale l'OCIRP, union d'organismes de prévoyance, protège les salariés et leur famille, en cas de décès ou de perte d’autonomie.

  • Faire face au veuvage

    OCIRPVEUVAGE permet à chaque salarié, en cas de décès, de protéger son conjoint, concubin ou pacsé, qui percevra un complément financier temporaire ou viager (rente) et bénéficiera d'un accompagnement social dédié.
  • Faire face à l'orphelinage

    OCIRPÉDUCATION permet à chaque salarié, en cas de décès ou d'invalidité, de protéger ses enfants qui percevront un complément financier temporaire (rente) pour compenser la perte de revenu et assurer un accompagnement social.

  • Faire face au handicap

    OCIRPHANDICAP permet à chaque salarié, en cas de décès, de protéger son enfant, sa sœur ou son frère en situation de handicap. En complément de la rente versée, un accompagnement social est dédié.

  • Faire face à la perte d'autonomie

    OCIRPDÉPENDANCE permet de définir une rente en cas de dépendance (totale ou partielle), dont le montant évolue avec la durée de cotisation.

Publié le 11 juillet 2016
Noter cet article
3/5 (877 votes)